Envie de participer ?

A l’occasion de la 13e journée du championnat de Division 2 Féminine, deux anciennes brondillantes vont se retrouver opposées. En effet, le HB Octeville sur Mer qui vient de recruter Samantha COLOMBIER accueille samedi 7 février le Drome Handball Bourg de Péage où évolue depuis le début de la saison 2014-2015 Marion FEMEL (ancienne pivot de l’équipe 1 du BHB).

Nous en avons profité pour prendre de leurs nouvelles et leur demander comment elles se préparaient pour le match de ce weekend.

 

SamanthaSamantha, comment se passe ton installation en Normandie ?

Alors tout commence à prendre forme, j'ai trouvé du travail, bientôt un nouvel appartement (fin février) et je ne me perds plus dans les rues... Donc on peut dire que tout évolue positivement...


A la lecture des médias normands, il semble que tu étais très attendue au niveau sportif, quel accueil as-tu reçu au HB Octeville ?

Comment dire, je ne m'attendais pas à ce qui allait m'arriver...

Avec mes nouvelles coéquipières, l'adaptation n'a pas été simple. J’étais perdue, comme dans les rues normandes !!! L'intégration dans un collectif en cours de route n'est pas facile et ça s'est vérifié : beaucoup de fatigue, prise de repères difficile, changement de poste (ailière désormais après trois ans sans y avoir joué !)…


Comment vas-tu aborder la rencontre contre Bourg-de-Péage lors de laquelle tu vas retrouver Marion ? 

Avec le sourire et avec beaucoup de plaisir. Je vais pouvoir l'observer du banc ! Ça va être nouveau... Je ne pourrai pas m'empêcher de l'applaudir par contre, désolée !

Sa prise de balle magique, cette relation particulière qu'on avait su développer au fur et à mesure des années... On jouait parfaitement ensemble et cette relation me manque.

C'est une battante avec un fort carafon (caractère) et, marseillaise de surcroît. Elle a tout pour plaire !

Elle devrait rester chez nous post match : un bon petit week-end en perspective. Je peux juste vous dire que c'est une fille extra malgré ses origines !!!

 

MarionMarion, comment vas-tu ? Comment s'est passée ton intégration à Bourg-de-Péage ?

Ça va très bien merci, tout se passe à merveille ! Je suis arrivée dans un collectif très accueillant et motivé par des objectifs communs. Mes coéquipières et les entraineurs ont vraiment tout mis en œuvre pour faciliter l'intégration des nouvelles et former un groupe soudé.


Quelles sont les ambitions du club pour cette saison, quelles sont les grandes différences en un club de D2 et un club de Nationale comme le BHB ?

L'objectif de cette saison est le maintien en division 2. Nous venons juste de monter en D2,
il est donc nécessaire de prendre le temps de construire une équipe et un club solide pour une montée en LFH (projet du club pour 2017).

La différence entre la D2 et la Nationale est énorme ! C'est un autre monde !
Le championnat demande beaucoup de travail et de rigueur pour prétendre y rester.
On passe d'un niveau amateur à professionnel ... c'est maintenant monnaie courante de jouer contre des internationales ! (rires)

 
Quel bilan personnel tires-tu de cette première moitié de championnat en D2 ?
Je n’en tire que du positif car j'ai beaucoup progressé depuis que je suis arrivée à Bourg de Péage (surtout en défense !!).

Je continue à travailler et pour gagner ma place dans cette équipe. Je me sens de mieux en mieux dans le projet de jeux donc maintenant c'est à moi de me battre. Une chose est sure c'est que je donnerais tout jusqu’à la fin.

 
Tu vas prochainement rencontrer à Octeville Samantha, qu'est-ce que cela t'inspire ?

Ça m'inspire déjà une victoire de Bourg de Péage ! (rires)

Mais c’est surtout une grande joie de revoir Sam sur le terrain même si cette fois ci ce sera l'une contre l'autre. Sam a une énergie inépuisable, on est fatigué juste en la regardant jouer !

Sans rigoler, elle donne tout pour son équipe et c'est honorable. Sam est une personne entière sur le terrain comme dans la vie de tous les jours et c'est une grande qualité.  J'ai vraiment pris du plaisir à jouer 4 ans avec elle, et j'ai surtout rencontré une belle personne.

Si on m'avait dit ça il y a quelque temps je ne l'aurais pas cru !!!

Je suis fière de notre parcours et j’attends cette rencontre avec impatience.

 

Bruno Chapuis
Christophe Billon-Pierron

Voir également l'article paru le 14/02/2015 dans Le Progres